Gérard Zinsstag

 


Né le 9 mai 1941 à Genève, le compositeur suisse Gérard Zinsstag étonne par la multiplicité de ses formations et exercices professionnels. Il a successivement étudié à Genève, Paris, Sienne, Zurich et Hanovre. Après une vie itinérante à travers l’Europe il est engagé comme flûtiste en 1967 à l’orchestre de la Tonhalle de Zurich dont il démissionne déjà en 1975 pour se consacrer exclusivement à la composition, d’abord auprès de Hans Ulrich Lehmann, ensuite comme élève privé auprès de Helmut Lachenmann à Stuttgart puis à Hanovre. En 1976-78 il participe activement aux cours d’été de Darmstadt et en 1979 il séjourne quelque temps à San Francisco chez le compositeur Richard Felciano (qui l’invite à prononcer une conférence sur ses oeuvres) et chez sa mère à New York. La même année a lieu la création de «Foris», pour deux orchestres, créé au festival de Donaueschingen, qui le lancera de manière durable dans la vie musicale européenne. En 1981 il est invité à séjourner à Berlin dans le cadre du DAAD, où il rencontre Gérard Grisey qui bénéficie de la même bourse. De retour de Berlin il suit un stage en 1982 à Paris (IRCAM). En 1983 il effectue à nouveau un bref séjour à New York.

Pour lutter contre la morosité de la vie musicale contemporaine en Suisse, il décide de fonder en 1986, avec Thomas Kessler, un festival de musique contemporaine, les ”Tage für Neue Musik”, le premier du genre en Suisse. En 1990 il est l’un des invités d’honneur (avec Zygmunt Krauze) du Festival ”Printemps de Leningrad”. La ville de Zurich lui accorde en 1991 la bourse annuelle de compositeur (Werkjahr). Edison Denisov l’invite en 1994 à présenter ses oeuvres à Moscou auprès des étudiants du célèbre Conservatoire Tschaikovsky, où il retournera plusieurs fois pour des concerts et des conférences. Il se lie d’amitié avec Vladimir Tarnopolsky qui anime la scène musicale moscovite avec une inlassable ardeur et qui lui offre, grâce à son ensemble, la possibilité d’exécuter ses oeuvres.

Oeuvres principales : trois quatuors à cordes, un opéra (Ubu Cocu), une épopée (Gilgamesh), des oeuvres pour orchestre avec ou sans solistes, des oeuvres pour ensemble de formations très différentes (avec ou sans électronique) et pour instruments seuls (voir liste des oeuvres aux pages suivantes). Ses oeuvres ont été jouées par des orchestres symphoniques renommés (Hambourg, Stuttgart, Berlin, Mannheim, Baden-Baden, Paris, Moscou, Vienne, Genève, Zurich, Bâle) et par des ensembles européens (InterContemporain, 2e2m, l’Itinéraire, Ex Novo, Collegium Novum, Court-Circuit, Athelas Sinfonietta, Klangforum, Divertimento Ensemble, Ensemble ASM de Moscou)

Gérard Zinsstag vit en alternance à Zurich et à Villeneuve-lès-Avignon.