Dmaathen
hautbois , percussion
durée: 10:00
1976


Étant donné la nature des instruments concernés, on pourrait s'attendre à entendre les résonances de la musique folklorique grecque aimée par Xenakis dans sa jeunesse. Dmaathen, cependant, est clairement une étude sur les nouvelles techniques et les structures rythmiques : la saveur de sa poésie est résolument abstraite. Il ya très peu de connexion entre les timbres des hautbois et des percussions ; en conséquence, Xenakis ne cherche pas à intégrer les sons des deux instruments. Il crée un matériau pour que ceux-ci s'expriment de manière indépendante bien que temporellement coordonnée. Le hautbois alterne entre passages soutenus et courtes rafales de matière mélodique rapide. Il explore de nouveaux modes de jeux, notamment les multiphoniques. Le percussionniste se déplace entre la batterie, le vibraphone et le marimba. Les claviers se joignent souvent au hautbois pour créer des « arborescences » denses, textures contrapuntiques qui prolifèrent vers l'extérieur à partir d'une note centrale ou d'une ligne.

Dmaathen a été composée pour le duo américain de Nora Post et Jan Williams.