The Ebbinghaus Curve of Forgetting
bande magnétique
durée: 20'
2017

Depuis l’apparition d’appareils d’enregistrement et de transmission, les sons se trouvent de plus en plus séparés de leur contexte d’origine. Ils peuvent être multipliés indéfiniment jusqu’à ne plus jamais disparaître. Prenant le thème du vent comme inspiration et matériau de base, la pièce esquisse un instantané de ce tumulte infini. Le mouvement de l’air dans l’atmosphère terrestre n’est audible qu’en se frottant à la rugosité du paysage dont il révèle les formes, les volumes et les textures. Il intervient sur les trajectoires naturelles du son en dessinant des nouvelles géométries à travers l’espace. Omniprésent, insaisissable, il est une force équilibrante nous invitant à prendre des trajectoires inattendues, à l’infini.