Pastorale
guitare , harpe , hautbois , violon
durée: 13:00
2009

Cette pièce est un couper/coller non linéaire d’idées avec l’intention de créer une forme labyrinthique, pouvant apparaître comme quantité de rondeaux interconnectés. Pastorale est dominée par le bruit et les cordes pincées en scordatura, flottant entre différentes sortes de polyphonies. Le nom de la pièce provient de plusieurs fragments de l’Oratorio de Noël de J.-S. Bach, de l’introduction à la deuxième partie, distordue dans l’intonation et l’ambitus, qui apparaît comme une réminiscence du passé, et du répertoire du hautbois d’amour, entre bruit et silence.

Loading player